Poutine, La Russie et le peuple. Partie 1

Photo: www.slate.com
Photo: www.slate.com

Cetanalyse a pour but d’examiner le nouveau système, sa création, son essence et ses résultats à l’aide de la politique ciblée et de grandes réformes de Poutine en Russie. L’analyse va reprendre les événements uniquement intrarusses ayant lieu jusqu’au 31 décembre de 2015. On va soulever les thèmes du progrès économiques et de la stabilisation d’Etat et aussi les thèmes de la corruption en Russie, du système oligarchique et arriéré économique et des violations des droits de l’homme.

Pendant le mois d’août de 1999 le secrétaire du Conseil de sécurité de la Russie et le directeur du Service fédéral de sécurité, Vladimir Poutine a été nommé au poste du premier adjoint au chef du gouvernement intérimaire.Le 16 août il est nommé au poste du chef du gouvernement par 233 votes posititifs des députés de douma d’Etat. La nomination de Poutine a coïncidé avec le début des actions volumineuses par les forces fédérales contre les terroristes en Daghestan. Il est présenté comme l’organisateur principal de l’opération et il a remporté une victoire éclatente. Il a réussi à élever l’atmosphère morale et psychologique de l’armée désespérée. Poutine a été aussi la personne qui était capable d’unir spirituellement et moralement ses concitoyens et les conduire vers la victoire.

Le 31 décembre dans son message de Nouvel An le président de la Fédération de Russie, Boris Eltsine annonce de sa demission. Il nomme V. V. Poutine le président par intérim. Le même jour, à 11 heures du matin Poutine avait déjà assumé les obligations du président de la Fédération de Russie par intérim. Le 26 mars de 2000 Poutine est élu le président de la Fédération de Russie et il devient le président de plein exercice le 7 mai.

Le renforcement du pouvoir

Au résultat des élections du décembre de 2003 dans le douma d’Etat le parti «Russie unie»(«ЕдинаяРоссия»)qui adhère au président a reçu la plupart des votes. Après une année on a passé par les listes de parti, par le scrutin proportionnel, le douma d’Etat a adopté des changements dans la législation fédérative qui permettaient aux partis gagnants dans les élections du parlement territorial de proposer leurs candidats au poste du gouverneur au président de la Russie. Dans la plupart des régions ce droit a été réservé à «Russie unie». L’entrée des gouverneurs dans le parti dominant a commencé à porter une nature massive. Au début de 2007 les 70 gouverneurs de 86 se considéraient les membres du parti. Les directeurs de grandes organisations industrielles, les chefs des universités d’état et leurs subdivisions subordonnées, les hauts fonctionnaires des organes du pouvoir fédératif et régional aussi étaient les membres de «Russie unie». Ainsi à l’aide du modèle simple de parti Poutine a réussi en réalité de rassembler et de faire dépendre de lui personnelement de la plupart des représentants des milieux influents économiques et régionaux.

La politique professionnelle de son appareil aussi contribuait au renforcement du pouvoir du président Poutine: dans les postes responsables nommer les amis et les connaissances de Poutine qui étaient fidèles et responsables personnellemnet à lui, en non pas à l’état.

Les organisations des jeunes fondées sous la présidence de Poutine sont aussi remarquables dont le but réel était l’augmentation de la base de la légitimité du système existant surtout dans les milieux des jeunes et la promotion de l’autorité de Poutine dans la société.

En février de 2006 l’adjoint de l’administration présidentielle de la Fédération de Russie, Vladislav Surkov a proposé la conception de la démocratie souveraine d’après laquelle la politique du président doit premièrement jouir le soutien des peuples de Russie malgré les résonances du monde extérieur. En fait, on a proposé la thèse «de la démocratie russe» séparée du monde où l’essentiel n’était que la légitimité du président et de l’élite ou plutôt celle de Poutine et de l’élite.

Les réformes dans les premier et deuxième délais présidentiels

En août de 2000 la première grande réforme dans le système constitutionnel-politique du pays était le changement de l’ordre du Conseil fédéral d’après lequel les gouverneurs et les chefs du pouvoir législatif des régions qui étaient en fonction dans le Conseil fédéral sont changés par les représentants nommés. Les derniers devaient travailler dans le Conseil fédéral par les principes constants et professionnels (et avec cela l’un d’eux était nommé par le gouverneur et qui était nommé par le président et le deuxième par l’organe local législatif).

A la même date Poutine a créé un groupe de travail pour perfectionner la législation dans le secteur judiciaire. L’année prochaine Poutine a signé quelques lois axiaux pour la réforme du système judiciaire. En 2001 Poutine a signé le nouveau code de procédure criminelle de la Fédération de Russie, en 2002, le code de procédure arbitrale, le 14 novembre de la même date il a signé le code de procédure civile de la Fédération de Russie.

Dans les années 1990 le seuil moyen de la perception des impôts en Russie était très élevé et il était inacceptable pour les économats malgré la sévérité constante du code la majeure partie de l’économie formait la partie souterraine, les compagnies et les enreprises continuaient massivement à éviter des impôts. Dans les années 2000 Poutine a signé plusieurs lois qui ont fait des compléments dans le loi d’impôt. En 2001 l’échelle plat de l’impôt sur le revenu s’est établi 13% pour les personnes physiques. Outre cela le coefficient de l’impôt sur les benefices s’est diminué jusqu’à 24%, l’échelle de retour de l’impôt social uni s’est mis en marche, les impôts de circulation et de la vente sont retirés. En général les impôts sont réduits 3,6 fois (de 54 jusqu’à 15%). Le système de la perception des impôts de la partie des matières premières s’est radicalement changé, on a fait la transformation des mécanismes des impôts d’exportation et on a introduit l’impôt pour l’extraction des minéraux utiles qui a permis d’augmenter la partie du bail de pétrole et de gaz qui entrait dans le budget d’état.

En 2006 le ministre des Finances de la Fédération de Russie, Sergei Shatalov a annoncé que pendant les réformes des impôts le fardeau fiscal est diminué de 34-35% jusqu’à 27,5%, on a fait aussi la redistribution du fardeau fiscal dans la partie pétrolière. Bien sûr les réformes fiscales ont contribué à l’agrandissement des impôts et elles ont favorisé l’accroissement économique. En octobre de 2001 Poutine a signé le nouveau code agraire de la Fédération de Russie qui a renforcé le droit de la propriété foncière (sauf les terres agronomiques) et qui a détérminé le mécanisme d’achat et vente. En juillet de l’année prochaine Poutine a signé la loi fédérale sur «les échanges de terres agricoles» qui surveillait aussi les mécanismes de l’achat et de la vente des terres agricoles. A la fin de la même année Poutine a signé le nouveau code du travail qui a conformé le code du travail «aux demandes de l’économie de marché». On a fait plusieurs réformes sociales telles que les réformes de pension(2002), de la banque(2001-2004), etc.

Le premier janvier de 2004 on a créé la Fondation de la stabilisation. Le but principal de la Fondation était d’assurer le développement économique stable de l’état.

Il y avait un grand accroissement des investissements étrangers en Russie de 11 milliards en 2000 jusqu’à 115 milliards en 2010. La fuite des capitaux qui était 10-20 milliards de dollars dans les années 1990, s’est changée par son afflux et en 2007 il a été record de 81 milliards de dollars. Dans les années 2001-2004 la partie de petites enterprises s’est augmentée dans la production brute intérieure de la Russie et en 2007 leur nombre a passé le million. La partie des petites et moyennes enterprises a été 21% dans la production brute intérieure de Russie.

Dans les années 2002-2008 on remarque l’accroissement de la production brute intérieure dans l’économie de Russie (2000 — 10%, 2001 — 5,7%, 2002 — 4,9%, 2003 — 7,3%, 2004 — 7,2%, 2005 — 6,4%, 2006 — 7,7%, 2007 — 8,1%, 2008 — 5,6%), l’accroissement des revenus de la production industrielle et agricole, de la construction et des revenus réels du peuple. Il y a eu lieu la diminution du nombre de gens vivant sous le seuil de pauvreté (de 29% en 2000 jusqu’à 18% en 2004), l’augmentation des volumes de l’investissement de consommation (il a augmenté 45 fois pendant les années 2000-2006), le secteur de production de l’industrie a augmenté de 77% de 1999 jusqu’à 2007.

En 2006 dans le message présidentiel adressé au Conseil fédéral Poutine a annoncé à propos des impulsions de l’accroissement de la natalité en Russie: l’augmentation des allocations enfantines, l’investissement du capital maternel, etc. Dans le message de 2007 Poutine a nommé les nanotechnologies l’un des chemins prioritaires du développement de la science et de la technologie et il a proposé de créer une corporation russe des nanotechnologies qu’on a créé en juillet de 2007.

En 2007 Poutine a signé la 309ème loi qui a annulé l’élément distinctif régional de l’éducation dans les écoles secondaires. C’était encore une démarche réelle dans le processus durable de transformer l’état gigantesque fédératif multinational à un état plus centripète. En général, on peut présenter presque toute la période du gouvernement de Poutine comme une période de transition de la confédération où la Russie était presque apparue pendant les dernières années du gouvernement de Eltsine, un système très centripète et hiérarchique. A cette étape on voit déjà les tentatives de la standardisation de l’éducation et de la culture dans l’état plurinational qui sont généralement propres aux sociétés très autoritaires.

Dans les années 1998-2008 l’économie russe a été augmenté grâce à l’inflation de rouble, grâce aux réformes importantes économiques (fiscales, bancaire, du travail et agraire), à la politique dure budgétaire et fiscale, à la politique précise macroéconomique, à l’augmentation de la demande intérieure, au fonds étatique de réserve, aux réserves d’or qui sont les troisièmes par leurs dimensions dans le monde et ce qui est le plus important grâce aux prix favorables des produits de base. Dans le domaine économique on a fait revenir toutes les positions perdues dans les années 1990, mais on a créé aussi un secteur presque viable des services qui n’existait presque dans la période soviétique. Mais la dépendance de l’économie des porteurs de courant d’hydrocarbure et des corporations supergrands nouvellement créées, des «champions nationaux» («national champions», de grandes entreprises contrôlées par l’état) occupant de leur exploitation, était très grande. Les derniers ont écrasé de grandes parties de l’économie dans leur désoeuvrement et dans leur corruption et ils ont nuit à la diversification de l’économie russe. Et de plus la dénationalisation des actifs énergétique (un processus qui avait été commencé encore avant l’accession au pouvoir de Poutine) a engengré la nouvelle classe des oligarques et la polarisation financière de la société. Pour caractériser le modèle économique créé par Poutine Maréchal Goldmen a créé le terme «petrostate» («état pétrolier»). La Russie perdait la possibilité historique du développement et de la diversification de l’économie.

La période du premier ministre  

Malgré plusieurs exhortations Poutine n’a pas proposé un paquet des changements constitutionnels et il n’a pas mis pour la troisièmes fois sa candidature pendant les élections présidentielles. Mais il a contribué à la victoire de son cordial D. Medvedev. Le 8 mai de 2008 le jour suivant de son inauguration D. Medvedev a nommé Poutine le premier minister. La période du pouvoir profond a commensé en Russie. Les analyses qui tâchent de présenter cette période comme une étape de dyarchie sont insensées. Tout le pouvoir réel continuait à rester concentré chez Poutine, il prenait les décisions les plus importantes. Devenu le premier ministre, Poutine a transféré toute son équipe de l’appareil présidentiel au gouvernement. Les années de son poste du premier ministre sont liées aux solutions des problèmes économiques, territoriaux, locaux, des sphères intrarusses et l’élimination des conséquences de la grande crise financière (qui avait beaucoup frappé à l’économie de la Fédération de Russie).

Des cette étape Poutine a commencé à se présenter l’idéologue des processus d’intégration avec Biélarus et Kazakhstan. L’organisation nouvellement fondée est nommée l’Union douanière. En 2015 cette organisation est devenue l’Union économique eurasienne qui est l’union d’intégration la plus grande exhaustive dans la région après la dislocation de l’URSS jusqu’à nos jours.

Dans les élections présidentielles de mars de 2012 Poutine a posé sa candidature du parti «Russie unie», il porte une victoire et il est élu le président de la Fédération de Russie pour la troisième fois. L’ex-président D. Medvedev se nomme le premeir ministre de la Fédération de Russie.

La troisième période et l’essence du nouveau système

La troisième période du gouvernement de Poutine a été marqué par l’adoption et la création finales du système, par les succès économiques de courte durée et par l’essor culturel et sportif. Mais la crise ukrainienne, l’isolation internationale, les sanctions économiques et au résultat de cela les graves problèmes économiques se sont succédés. La position de Russie et de Poutine dans toutes les questions recevaient un grand soutien social. D’après le centre «Levada» la politique de 2014 de Poutine avait reçu le soutien de 85,9% de population de la Fédération de Russie, dès 1999 Poutine est considéré l’homme politique le plus populaire de Russie: son rating est devenu 86% en 2015 de 14%.

En 2014 au résultat de la crise ukrainienne, la République de la Crimée qui appartenait à l’Ukraine, a été réintégré à la Russie, le transfert a lieu anémique. L’esprit critique russe lie presque unanime cette victoire avec la personnalité de Poutine.

Dans les anées du gouvernement de Poutine les problèmes de l’économie ne sont pas résolus, mais ils se sont dissimulés et gelés. Dès les années 2000 la Russie a commencé à recevoir de grands bénéfices de la vente de pétrole, de gaz et des autres ressources énergétiques. Le budget russe se forme par 50% de cette sphère, il dépend par 65% de l’exportation des ressources des matières premières. Donc, l’économie russe dépend entièrement des prix des ressources énergétiques, il n’y a pas un autre produit de masse qui peut être en concurrence avec les autres pays. Ainsi la Russie avec son P.I.B. est 8ème dans le monde formant 2% du P.I.B. mondial (et le P.I.B. des Etats-Unis et des ses alliés forme plus de 55% de P.I.B. mondial). Sans les revenus de l’exportation de pétrole et de gaz la Russie reste hors de la meilleure vingtaine d’économie et elle devient presque égale aux résultats de la Suède. Le rouble est répendu dans le commerce mondial 00.2%, et sa stabilité est liée avec les prix de gaz et de pétrole. En plus le petit et le moyen business se trouve dans un état très mauvais (la politique douanière et fiscal) que les grands business. Il n’est pas occasionnel qu’en novembre de 2013 les analyses de la banque suisse «Credit suisse» à propos de l’aisance mondiale ont fait la conclusion dans leur bilan annuel qu’en Russie les 110 milliardaires dominent sur 35% de la richesse nationale de l’état.

Poutine a eu de graves problèmes dans l’un de ses priorités, dans le domaine de la sécurisation du pays. Dès 1999 jusqu’à nos jours il y avait plus de 150 actes de terrorisms en Russie, mais aucune n’est arrivée à son but principal, à la terreur de la société.

Sa conviction est la meilleure caractéristiques de Poutine: les deux supports de l’état russe sont les confessions traditionnelles et l’arme nucléaire. Il les considère comme les moyens de la prévention des dangers intérieurs et extérieurs.

Toute l’activité du president témoigne qu’il considère le pouvoir concentré strictement comme la seule variante acceptable du gouvernement de la Fédération de Russie. On peut le voir même dans les domains culturels, scientifiques et médiatiques. La propagande étatique est devenue la partie inséparable du régime russe qui a eu un succès phénoménal en tenant compte les particularités de la société du 21ème siècle. La description profonde du système est le douvernement du pays avec une petite équipe qui est créée autour d’une personne. Tout le système est fondée autour de sa personne qui le fait irremplaçable dans le contexte systématique et voilà la faiblesse principale de la structure de l’Etat Russe moderne. Le système a un problème du jour: l’augmentation incessante de la légitimité et sa protection, on parle de la légitimité du pouvoir d’une personne et dans ce contexte on peut comprendre la politique extérieure nationaliste et agressive, le déguisement de l’état économique très grave, la démocratie directe, le soulignement du lien entre Poutine et le people (plusieurs téléthons, «des lignes directes»).

Bref, on peut qualifier la façon moderne socio-politique du gouvernement de la Fédération de Russie comme neobonapartiste. C’est un système qui est créé autour d’une personne qui est devenu héros et qui porte (ou bien au moins il semble qu’il porte) les idéologies et la description morale du peuple.


  1. Marshall I. Goldman(2008), Petrostate: Putin, Power, and the New Russia, Oxford, Oxford University Press
  2. Albright M.(2008), Leaders & Revolutionaries. Vladimir Putin, Times.

http://content.time.com/time/specials/2007/article/0,28804,1733748_1733757_1735578,00.html

  1. Putin, the Kremlin power struggle and the $40bn fortune (2007), The Guardian

http://www.theguardian.com/world/2007/dec/21/russia.topstories3

  1. Corruption Perceptions Index 2011, Transparency international 2011

http://www.transparency.org/cpi2011/results/

  1. Kramer A.(2005), $13 billion Sibneft deal fulfills Gazprom quest, The New York Times

http://web.archive.org/web/20070313041930/http://www.iht.com/articles/2005/09/29/business/gazprom.php

  1. Energy Revenues and Corruption Increase in Russia (2006), MoscowVOICE OF AMERICA

http://www.voanews.com/content/a-13-2006-07-13-voa25/399688.html

  1. Bigg(2005), Russia: Bribery Thriving Under Putin, According To New Report, Radio Liberty

http://www.rferl.org/content/article/1060104.html

  1. Mikhail Khodorkovsky (2012-2015), The Guardian

http://www.theguardian.com/world/mikhail-khodorkovsky

  1. Reports, Freedom House

https://freedomhouse.org/reports#.VdmQTpfCYfA

  1. GDP ranking, The World Bank 2014

http://data.worldbank.org/data-catalog/GDP-ranking-table

  1. Press Freedom Index 2008, Reporters without borders

http://web.archive.org/web/20090607100340/http://www.rsf.org/en-classement794-2008.html

  1. Russia’s oil industry2008, The Economist

http://www.economist.com/node/11332313/print?story_id=11332313

  1. Terrorist attacks in Russia (with statistical summary) (2015), Johnston’s Archive

http://www.johnstonsarchive.net/terrorism/terr-russia.html

  1. Филиппов А. В.(2007), Новейшая история России.1945—2006 гг., Глава 6, 36 Внутренняя политика в начале XXIв. — восстановление государства, Москва, Просвещение.

http://www.prosv.ru/umk/istoriya/6.html

  1. Могильников В. А.(2011), Восходящее родословие В. В. Путина, Генеалогический вестник, Выпуск 42, с. 70-86.

http://www.kommersant.ru

  1. Владимир Путин, Личный сайт, ru

http://putin.kremlin.ru/bio

  1. Территория Дагестана полностью очищена отбоевиков, 1999, Лента

http://lenta.ru/russia/1999/09/16/dagestan/

  1. Центральная избирательная комиссия РФ. Официальный сайт (a) http://www.vybory.izbirkom.ru/region/izbirkom/?action=show&global=1&vrn=100100095619&region=0&prver=0&pronetvd=0
  2. Центральная избирательная комиссия РФ официальный сайт (b) http://gd2003.cikrf.ru/gd2003/zakonodat_osnovi
  3. “Единая Россия” побеждает на выборах всех уровней, 2014, Газета «Коммерсантъ» http://www.kommersant.ru/doc/2567326У «Наших» кривые грабли
  4. Зубков Виктор, lenta.ru

http://lenta.ru/lib/14174946/

  1. Движение «Наши» разбрасывает грабли перед Михаилом Касьяновым, 2007, gazeta.ru

http://www.gazeta.ru/politics/2007/08/28_a_2099620.shtml

  1. Состав и структура, Совет Федерации, официальный сайт, council.gov.ru

http://council.gov.ru/structure/

  1. Столяров Б.(2000), ТВОРЧЕСТВО НЕФТЯНЫХ БАРОНОВ.

http://2000.novayagazeta.ru/nomer/2000/36n/n36n-s02.shtml

  1. Послание Федеральному Собранию Российской Федерации (2001), Москва, Кремль, Президент россии официальный сайт

http://archive.kremlin.ru/text/appears/2001/04/28514.shtml

  1. Эффективность экономики России, Федеральная служба государственной статистики

http://www.gks.ru/wps/wcm/connect/rosstat_main/rosstat/ru/statistics/efficiency/

  1. Динамика реального объема произведенного ВВП, Федеральная служба государственной статистики

http://www.gks.ru/bgd/free/b01_19/IssWWW.exe/Stg/d000/i000640r.htm

  1. Федеральный закон Российской Федерации от 1 декабря 2007 г. N 309-ФЗ, Российская газета

http://www.rg.ru/2007/12/05/obrazovanie-stansart-dok.html

  1. Возрождение России (2001), “The Financial Times”, Великобритания

http://inosmi.ru/untitled/20011030/139565.html

  1. Документы, Сайт Председателя Правительства

http://government.ru/docs/

  1. Председатель Правительства Российской Федерации, Сайт Председателя Правительства

http://premier.gov.ru/events/

  1. Путина обвиняют в ущемлении СМИ (2005), BBC Russian

http://news.bbc.co.uk/hi/russian/russia/newsid_4350000/4350801.stm#6248869514071882

  1. В.Путин утвердил “смертную казнь” для СМИ (2013), Russian business channel (a)

http://top.rbc.ru/politics/08/04/2013/852889.shtml

  1. Россию отправили в хвост рейтинга свободы прессы (2013), Russian business channel(b)

http://top.rbc.ru/society/30/01/2013/842874.shtml

  1. Главред “МК” ушел из Общественной палаты из-за статьи о В.Путине (2013), Russian business channel(c)http://top.rbc.ru/politics/27/12/2013/897386.shtml
  2. Война Путина со свободой слова (2002),СЦИЛЛА, Аналитический и новостной сайт ИИЦ Панорамаhttp://www.scilla.ru/works/uprdem/putin6.html
  3. Путину присуждена премия «За уничтожение журналистики» (2007),«Эхо Москвы»

http://www.gazeta.ru/news/lastnews/2007/06/17/n_1081921.shtml

  1. Борьба с олигархами, (2000-2004), История одного Президента

http://запутинавв.рф/200-2004gg/borba-s-oligarxami.html

  1. Ходорковский готов проспонсировать единороссов (2003), kommersant.ru

http://web.archive.org/web/20090122140426/http://www.kommersant.ru/doc.aspx?newsid=65481

  1. Важнейшие встречи президентов с олигархами (2003), kommersant.ru

http://www.kommersant.ru/doc/365582

  1. Независимый экспертный доклад «Путин. итоги»(2008), Москва

http://www.nemtsov.ru/docs/putin-itogi.pdf

  1. Чума-2005: коррупция (2005), Аргументы и факты

http://gazeta.aif.ru/online/aif/1290/04_01

  1. Ильичев Г.(2008), Инфляция коррупции , финансовые известия

http://web.archive.org/web/20080511133047/http://www.finiz.ru/cfin/tmpl-art/id_art-937000

  1. «Диагностика российской коррупции 2005» (2005), Исследование Фонда ИНДЕМ

http://www.anti-corr.ru/awbreport/index.htm

  1. Козлова Н.(2006), Россия ” в группе против коррупции, Российская газета
  2. http://www.rg.ru/2006/07/27/putin-konvencia.html
  3. Федосенко В. (2006), Коррупцию впишут в законы, Российская газета
  4. http://www.rg.ru/2006/07/03/konvencia.html
  5. Путин подписал закон о ратификации Конвенции ООН против коррупции (2006), Комсомольская правда
  6. http://www.km.ru/glavnoe/2006/03/17/politika/putin-podpisal-zakon-o-ratifikatsii-konventsii-oon-protiv-korruptsii
  7. Подписан закон оконтроле за соответствием расходов лиц, замещающих государственные должности, и иных лиц их доходам (2012), Официальный сайт президента россии
  8. http://kremlin.ru/events/president/news/17037
  9. Дума запретила чиновникам иметь счета и активы за рубежом (2013), Российский бизнес канал
  10. http://www.rbc.ru/rbcfreenews/20130424171140.shtml
  11. Безнаказанная ксенофобия -Заявление Комитета защиты свободы совести (2006), Информационное агентство REGNUM

http://regnum.ru/news/571916.html

  1. Правонарушения (2012), Федеральная служба государственной статистики

http://www.gks.ru/bgd/regl/b12_01/IssWWW.exe/Stg/d09/3-5.htm

  1. РФ федеральный закон о некоммерческих организациях (с изменениями на 13 июля 2015 года) (2015), Электронный фонд правовой и нормативно-технической документации

http://docs.cntd.ru/document/9015223

  1. Всероссийский центр изучения общественного мнения

http://wciom.ru/

  1. “Левада-центр”: Путин остается самым популярным политиком в России (2006), nwww.newsru.com

http://www.newsru.com/russia/24dec2006/putind.html

  1. Владимир Путин – самый популярный политик России (1999), Фонд Общественное Мнение

http://bd.fom.ru/report/map/projects/finfo/finfo1999/538_11093/of19994201

  1. Уровень одобрения деятельности В.Путина на посту президента России (2008), Левада центр

https://archive.is/20120716053212/old.levada.ru/prezident.html

  1. Латухина К. (2015), Рейтинг одобрения Владимира Путина вырос до 86 процентов Российская газета

http://www.rg.ru/2015/02/26/reiting-site-anons.html

  1. ВЦИОМ: Путину доверяют почти все россияне (2008), Росбалт.ру
  2. http://www.rosbalt.ru/main/2006/08/29/265393.html
  3. Как рост цен на нефть влияет на российскую экономику?, Журнал «Финанс.» №46 (232) 03 декабря ” 09 декабря 2007

http://www.finansmag.ru/81745

  1. Более трети всех богатств РФ принадлежит 110 олигархам (2013),Credit Suisse, Российский бизнес каналhttp://top.rbc.ru/economics/09/10/2013/881394.shtml
  2. Путин дал интервью AP и Первому каналу2013, Российская газета

http://www.rg.ru/2013/09/04/intervue.html

  1. Статистика проведения прямых линий c Владимиром Путиным в 2001-2014 гг. (2014), ТАСС информационное агентство России

http://tass.ru/info/1905641

  1. Putin, Vladimir V., Katalog der DeutschenNationalbibliothekhttps://portal.dnb.de/opac.htm?method=simpleSearch&cqlMode=true&query=idn%3D122188926
  2. Neo-Bonapartism, www.encyclo.co.uk

http://www.encyclo.co.uk/meaning-of-Neo-Bonapartism

  1. Crimea, Encyclopedia Britannica

http://www.britannica.com/place/Crimea


Auteur: AregKochinyan. © Tous droits réservés.

Traduit par Meri Barseghyan.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here