Lancement de l’initiative « Libres ensemble » en Arménie

Dans le cadre du déploiement des activités en marge du 17ème Sommet de la Francophonie, des ateliers « Libres Ensemble » se tiennent en français et en arménien toute la semaine au Pavillon de la Francophonie, au sein du Village de la Francophonie à Erevan, Arménie. Une trentaine de jeunes avaient déjà été formés à devenir des relais de l’initiative citoyenne « Libres Ensemble » en août dernier à Erevan, ils sensibilisent désormais des dizaines d’autres jeunes très curieux de découvrir les méthodologies développées par l’initiative.  

Le 9 octobre, une journée dédiée à la jeunesse francophone a été l’occasion de lancer l’initiative Libres Ensemble en Arménie en présence de l’Administrateur de l’OIF, Monsieur Adama Ouane, du Ministre de la Jeunesse et des Sports de la République d’Arménie, Monsieur Gabriel Ghazarian, Madame Tamara Torosyan, le chef du département des questions de la jeunesse de la Ministère de la Jeunesse et des Sports de la République d’Arménie, Madame Laurence Hermand, directrice du Bureau International Jeunesse et Madame Pascale Delcomminette, administratrice générale de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Tous les intervenants ont parlé de l’importance de promouvoir la solidarité, la paix et de célébrer la diversité.

À cette occasion une boîte à outils pédagogique Libres Ensemble a été officiellement lancée et mise en ligne sur la plateforme libresensemble.com pour en permettre l’appropriation par le plus grand nombre de jeunes. Cette boîte à outils a été développée avec la collaboration et le soutien financier du Bureau international Jeunesse (BIJ) de Wallonie- Bruxelles.   Cette boîte à outils s’adresse à toute personne souhaitant agir dans le cadre de l’initiative Libres ensemble pour sa promotion et diffusion. Elle propose des outils concrets d’animation de différentes activités dans le cadre des ateliers Libres ensemble afin de faciliter l’acquisition et le partage des compétences et des connaissances qui favorisent le vivre-ensemble.

La journée jeunesse a également été l’occasion de dévoiler le nouveau site de l’initiative Libres Ensemble ainsi qu’une application web qui sera mise à disposition de tous les jeunes qui souhaitent s’engager.  Madame Laurence Hermand, directrice du BIJ, a appelé les jeunes « de faire les témoignages sur cette plateforme, de ne pas hésiter à faire des propositions d’amélioration ». L’administrateur de l’OIF, Monsieur Adama Ouane a clôturé cet après-midi consacré à la jeunesse et à l’initiative Libres ensemble en disant que « la jeunesse francophone se trouve plus que jamais au cœur de tous les évènements qui se passent dans le monde entier et que c’est elle qui doit faire les changements ».

La formatrice Libres ensemble Margarita Khachatryan nous livre dans cet entretien les détails de son parcours au sein de cette initiative, parle de la mission et des valeurs clés de celle-ci. J’éviterai d’en dire trop, ci-dessous le portrait de la jeune formatrice passionnée.

Pourriez-vous nous présenter l’initiative Libre ensemble ? Quand est-ce qu’elle a été lancée, par qui et quelle est sa mission principale ?

L’initiative Libres ensemble a été lancée en 2016 en réaction aux violences et aux attentats dans l’espace francophone. Le Libres ensemble c’est d’abord une grande mobilisation sur les réseaux sociaux, de libre expression et d’engagement citoyen, et comme il s’est étendu de plus en plus, donc il est devenu un grand mouvement au sein de la jeunesse.  Madame la Secrétaire générale Michaëlle Jean dit toujours une belle phrase : « Sans la jeunesse rien n’est possible, rien n’est envisageable, rien n’est réalisable ». Donc, la mission principale de ce mouvement est d’appeler les jeunes à se mobiliser pour permettre à chacun de s’exprimer et de s’engager par des actions concrètes au service de la liberté, du respect et de la solidarité.

Quelles sont les valeurs clés de Libres ensemble ?

La liberté, le respect et la solidarité sont au cœur de toutes les activités de l’initiative. Les ateliers organisés dans le cadre du mouvement Libres ensemble ont pour but de diffuser et de sensibiliser les gens à ces trois valeur clés.

Parlez-nous de votre parcours. Vous souvenez-vous de votre première expérience Libres ensemble ?

Le Libres ensemble est entré dans ma vie grâce au projet Hermione 2018, une grande navigation avec la frégate de la liberté. Et ce que j’aime le plus dans ce mouvement c’est que quand tu tombes dessus une fois, tu y restes pour toujours, tu commences à découvrir d’abord toi-même, et ensuite les autres. Du coup, j’ai commencé avec Hermione et aujourd’hui j’ai la chance et l’honneur d’être formatrice du Libres ensemble.

Avez-vous déjà organisé les ateliers en Arménie ?

Je suis devenue formatrice de Libres ensemble après avoir suivi une formation des formateurs organisée par l’OIF, le décembre 2017 à Paris. Donc depuis cette période-là, nous avons organisé avec mes collègues également formateurs, des ateliers dans différentes villes de l’Arménie (Erevan, Gyumri, Masis, etc.). Là, après le lancement du mouvement en arménien au Pavillon de la francophonie, dans le cadre du Village de la francophonie, je peux sûrement constater le fait que l’intérêt des jeunes envers le Libres ensemble a considérablement augmenté. La plus grande émotion que je ressens après chaque formation c’est la question suivante que les gens nous posent pendant l’évaluation de l’atelier ; et quand sera le prochain ?

À qui s’adressent les ateliers du Libres ensemble et comment les gens peuvent y participer ?

Les ateliers s’adressent aux jeunes qui veulent changer le monde dans le sens positif même s’ils ne s’en rendent pas compte au début, mais ça ouvre bien l’esprit, cela casse les stéréotypes, ça les réunit autour des valeurs humaines. Le Libres ensemble invite la jeunesse du monde entier à redessiner ce monde à l’image de leurs rêves, de leurs idéaux et des leurs aspirations pour pouvoir Vivre ensemble Libres ensemble !

Aujourd’hui est une journée très importante pour nous tous car à l’occasion du lancement de Libres Ensemble en Arménie, la boîte à outils a été également lancée en arménien et donc désormais, toute personne intéressée peut la consulter sur notre site libresensemble.com et contribuer à la diffusion des valeurs clés de notre initiative.

Et pour conclure, quelle est votre définition du Vivre ensemble ?

Vivre ensemble, c’est apprendre pour soi-même et partager tous avec les autres le plus possible.

Préparé par Sona Malintsyan

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here