La comparaison des capacités économiques des trois républiques du Caucase du Sud

L’Arménie se trouve dans  une region  compliquée  du point de vue politique, qui influence sur la vie sociale, surtout sur les  relations économiques. La République d’Azerbaidjan mène  explicitement une politique de guerre contre RA et laisse les frontières de RA et d’Artsakh fermées. La République de Géorgie essaie de mener une politique equilibrée, qui favorise l’économie. Et la République d’Azerbaidjan est ancrée  sur le composant de matière et elle a une grande dépendence des prix internationales de la pétrole. Dans ce contexte  la comparaison des indicateurs principaux économiques des trois républiques devient indispensable ce qui donnera une idée sur les capacités économiques des pays transcaucasiens. Puisque les  indicateurs pour une analyse pareile sont nombreux nous avons choisi les suivants:

  1. La dimension de PIB
  2. PIB compté pour une personne
  3. La contenue de l’exportation
  4. Le rapport des revenus fiscaux du gouvernement et de PIB
  5. Le  rapport du capital du système bancaire et des actifs.

Ces indicateurs donnent une idée générale sur les capacités économiques des pays. Cette analyse a  pour but de présenter la comparaison des capacités économiques de L’Arménie de la  Géorgie et de l’Azerbaidjan.

 Compte tenue de la disponibilité des statistiques, ainsi que des circonstances  de la comparabilité,  cette analyse est basée surtout sur les données de la  Banque Mondiale. D’après ces données en 2015 le PIB de L’Arménie a attaint environ 10,5 milliard  EU dollar et celle d’Azerbaidjan fait 53 milliard dollar le quintuple. Les chiffres du PIB de Georgie sont plus près à celles de l’Arménie et ça fait presque 14 millialrd de dollar.

Ce  diagramme montre la part de  chacun des pays dans le PIB total de la  Transcaucasie. Ici aussi  le PIB   de  l’Azerbaidjan  dépasse  les  PIBs  des autres pays transcaucasiens. Néanmoins l’économie  de  lAzerbaidjan dépend fortement de la production petrolère. La production de cette  branche économique est surtout exportée. C’est pourquoi il est indespensable d’étudier la structure d’exportation des pays.

Comme la diagramme montre le Transcaucase a 11% dans l’exportation, meme ses poids spécifiques sont plus moins que le PIB. Afin de montrer le niveau de  diversification  des trois pays il est indispensable d’examiner la part  des différents biens à l’exportation.

  Comme on voit la pétrole  et les produits petrolièrs font 86% dans l’exportation d’Azerbaidjan qui prouve la non diversification de l’économie.

Quant à l’Arménie on peut noter son niveau  assez haut de la diversification. Les  poids spécifiques les plus hauts font les minérais de cuivre qui font 20 %.

Dans le cas de la Georgie  aussi l’exportation du  minérai de cuivre fait les poids spécifiques les plus hauts, 9,3 % dans les chiffres générales. Contrairement à l’Azerbaidjan, les économies de l’Arménie et de la Géorgie sont beaucoup plus diversifiées.

En tout cas la crise économique a considérablement réduit le PIB compté pour une personne dans les trois républiques transcaucasiennes en  meme temps. La baisse la plus forte  a été enregistrée surtout à RA   26 %, elle fait 11% à l’Azerbaidjan et 15 % en Georgie. Il est à noter qu’en 2012 l’indicateur de PIB compté  pour une personne  a depassé celui de l’Arménie. L’année 2015 peut etre considerée comme l’année de la chute économique  pour les trois républiques transcaucasiennes. Si en 2014 le PIB d’Azerbaidjan était le leader par le PIB par habitant avec presque 8000 dollar, alors  la chute  de  30% de  l’année 2015 a prouvé le début de la crise dans le pays. La chute des prix de la pétrole,la  double déprécation de manat ont été un grand choc pour toutes les branches de l’économie. La chute était plus nette que dans les années 2008-2009. Une chute similaire a eu lieu aussi en Arménie et en Géorgie, mais –à une echelle beaucoup plus faible chiffres, 10% et 15% respectivement. Il est à noter aussi qu’en décembre 2015, l’Azerbaïdjan est revenue à son indice précritiques de l’année 2008, que l’Arménie n’a même pas atteint pendant 7 ans. Le rapport des revenus fiscaux et de PIB est une donnée  montrant le niveau de l’ombre dans l’économie et  des finances du gouvernement. Si elle est inférieure aux  taux moins que les tarifs  fiscaux, alors le niveau de la présence de l’économie souterraine est assez élevé Le diagramme présenté ci-dessous prouve que traditionnellement c’est la Géorgie qui a les plus haut tarifs/PIB  en moyen 23.5 %. L’indice de l’Azerbaïdjan est d’environ 14 % et celui de l’Arménie fait 18 %.

Cela signifie que parmi les trois républiques transcaucasiennes, la Géorgie a le plus haut niveau  de l’administration fiscale. Le dernier indice de l’analyse  qu’on a choisi pour l’étude c’est le rapport du capital du système bancaire et des actifs.

Comme le diagrammelemontre, l’indice de l’Arménieétait historiquement le plus élevé parmi les trois républiques, passant progressivement de 13,6% en 2014 à 15,7% en 2016. En 2009 l’indice de l’Azerbaïdjan était le plus bas,avec seulement 11%. Cependant, les banques azerbaïdjanaises ont progressivement augmenté le ratio de solvabilité qui a atteint 14,8% en 2015. L’indice du système bancaire de la Géorgie  a aussi diminué graduellement arrivant à 14,6% en2016. C’est à dire la République d’Arménie se trouve en teête par le ratio du capital bancaire les trois républiques transcaucasiennes. Pour conclure, il faut constater que l’économie de l’Azerbaïdjan est beaucoup plus dynamique mais c’est premièrement conditionné par l’industrie  pétrolière et gazière et la crise de 2015a plus affecté l’économie de l’Azerbaïdjan que celle de l’Arménie ou de la Géorgie. Du point de vue de l’éexportation, la Géorgie est le pays le plus compétitif. Elle n’a pas des réserves de pétrole mais elle démontre des chiffres d’exportation élevés. Cela peut être conditionnée par sa position géographique favorable et par la politique pensée  du commerce extérieuremenée par le gouvernement et grâçe à laquelle  les produits géorgiens sont également exportés dans les pays de l’Union Européenne. L’Arménie est leader par la stabilité du système. On peut ajouter aussi que les changements législatifs des années 2006-2007 ont abouti à l’augmentation considérable du capital bancaire  des banques arméniennes. En générale chacun des trois républiques a un privilège dans une domaine, qui équilibre la situation économique.


  1. Համաշխարհային բանկի տվյալների շտեմարան՝
    http://data.worldbank.org/ 25.07.2017
  2. Համաշխարհային բանկի տվյալների շտեմարան՝
    http://wits.worldbank.org/CountryProfile/en/Country/GEO/Year/2015/Summarytext
    25.07.2017
  3. Համաշխարհային բիզնես գիտելիքների կայք՝

https://globaledge.msu.edu/countries/georgia/tradestats, 25.07.2017

  1. Տնտեսական բարդության աստղադիտակ՝

http://atlas.media.mit.edu/en/profile/country/aze, 25.07.2017

  1. Տնտեսական բարդության աստղադիտակ՝

http://atlas.media.mit.edu/en/profile/country/arm/, 25.07.2017

  1. Տնտեսական բարդության աստղադիտակ՝

http://atlas.media.mit.edu/en/profile/country/geo/, 25.07.2017

  1. Տնտեսական բարդության աստղադիտակ՝

http://wits.worldbank.org/CountryProfile/en/Country/GEO/Year/2015/Summarytext, 25.07.2017


Auteur: Edgar Khachatryan. © Tous droits résérvés.

Traduit par Lilith Kotcharian.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here