L’influence des sectes sur le public arménien

Dans la période soviétique, après l’athéisme qui a duré pendant les décennies, aujourd’hui un grand intérêt pour la vie spirituelle s’est éveillé. La foi, la spiritualité, la religion sont des concepts trop spécifiques pour qu’on en parle sans de profondes connaissances adéquates. Aujourd’hui, il y a une opinion répandue que l’athéisme est un phénomène négatif, donc la manifestation de toute foi a une perception positive et il est important de croire à un phénomène lucide et majestueux, et il n’y a pas de différence essentielle entre les religions. Les fondateurs des mouvements sectaires en profitent en poursuivant en réalité les buts religieux et du développement spirituel, ainsi que visant à répandre leur propre pouvoir dans le monde. En effet, les religions ne propagent pas les idées extrêmes. Le danger résulte des sectes créées par les religions connues dans le monde. Donc, aujourd’hui les sectes religieuses peuvent être considérées comme un outil puissant du bouleversement du monde. De nombreux cas du terrorisme pendant les dernières années en sont la preuve marquante: par exemple, le groupement terroriste «État islamique»[i], en réunissant les jeunes musulmans autour des idées religieuses extrêmes, réalise à travers eux des actes terroristes ayant comme cible principalement les pays européens. Quelques-uns des actes terroristes réalisés par eux, sont le terrorisme à Bruxelles en mars de 2016 (34 victimes et 230 blessés), le terrorisme de juin de 2016 à Orlando (50 victimes et 50 blessés), le terrorisme d’avril de 2017 dans le métro de Saint-Pétersbourg (14 victimes et plus de 20 blessés).

Aujourd’hui aucun Etat ne peut pas être exempt de pareils idéologiques extrêmes et en général de toutes sortes de mouvements sectaires. Le but de cette analyse est d’étudier les sectes de la République d’Arménie, leur doctrine et les buts réels, l’influence sur le public arménien et les dangers qui en résultent.

D’après les données de recensement passé en Arménie en 2011, 2 797 187 personnes se sont considérées comme les adeptes de l’Eglise apostolique arménienne, 13 996 Catholique, 7587 Orthodoxe, 1733 Nestorien, 29880 Évangélique, Témoins de Jéhovah 8695, Protestant 773, Mormon 2874, Char-Falin23 374, Païen 5416, Musulman 812 personnes. 34 373 personnes ne se sont pas considérées comme les adeptes de quelque religion, 10 941 personnes ont refusé de répondre. La loi sur «La liberté de conscience et sur les organisations religieuses»[ii] qui fonctionne dans la République d’Arménie, ne donne pas quelque distinction claire entre les organisations religieuses et les sectes, ne limite pas l’activité et l’extension de ces derniers. Alors, qu’est-ce que c’est la secte en réalité et quels sont ses types et ses directions dans la République d’Arménie?

La secte est un courant contradictoire, une doctrine, une confession ou une théorie dans quelque religion internationale (christianisme,bouddhisme, islam etc.) qui se détourne de la confession principale ou officielle et s’oppose à elle. A l’intérieur du christianisme on appelle une secte le groupe des hommes (des croyants) qui s’est écarté de la doctrine ou de la communauté religieuse principale, qui est relativement petit et intégré en lui-même. Les adeptes de la secte vivent et prêchent les idées et les normes morales de leur «maitre».

Les convictions des sectaires se sont basées sur l’autorité imaginaire et sur la divinisation de leur leader, ce qui aboutit à la négation des valeurs réelles chrétiennes, à l’altération du Bible ou à l’interprétation altérée.

Il existe aussi le terme de «la secte destructive». Légalement, il est expliqué de cette façon: un groupe qui  est créé sous les promesses, les menaces, les stratagèmes, les abus du pouvoir du leader, en utilisant une pression psychologique, il rend ses adeptes faibles, sans défense et des êtres dépendants. Par conséquent, les adeptes perdent l’attitude critique envers toutes les activités, les méthodes et les principes de la secte.

Il est important de pouvoir différencier les concepts «secte» et «secte totalitaire». Lasecte totalitaire est un groupe qui  exploite ses membres et les manipule. Elle peut créer chez eux un dommage psychologique, financier et physique. La secte totalitaire contrôle principalement le comportement, les idées et les émotions des membres. La nature destructive et totalitaire des sectes n’est pas déterminée par leurs croyances, mais par leurs méthodes d’activité.

Les sectes totalitaires sont divisées en groupes principaux suivants:

  • Les sectes néo-chrétiennes
  • Les sectes «Nouvelle révélation»
  • Les sectes orientales
  • Les sectes de la «Nouvelle siècle»
  • Les cultes sataniques
  • Les cultes néo-païens
  • Les cultes commerciaux
  • Les sectes protestantes

Les branches les plus répandues de sectes totalitaires de la République d’Arménie sont: «La parole de la vie», «l’association de la conscience Krishna», «L’église de la réunion», «L’église de la Scientologie», «Les témoins de Jéhovah», «La communauté de Bahamas», «L’église locale» (Vochman Ni), «L’église néo-apostolique», «Les Charismatique ou l’église de La parole de la vie», «La famille ou les enfant de Dieu», «L’église de Christ» (Le mouvement de Boston), etc. Il y a 65 organisations[iii] religieuses officiellement enregistrées en Arménie.

En 2017, «La parole de la vie» (ou l’église évangélique), d’après leur donnés, est la structure sectaire avec le plus grand nombre de disciples de la République d’Arménie (près 26 mille personnes), Il est officiellement annoncé par Saint-Siège d’Etchmiadzin comme une secte: une organisation ayant une activité destructive qui met en danger la santé spirituelle de l’homme et du public. Les différences avec l’Église apostolique arménienne sont les suivantes: ils refusent le muron, l’église, l’ordre hiérarchique, l’intercession des saints  et la tradition sacrée.

L’influence des sectes sur les hommes

Les sectes influencent sur la psychologie et sur le monde psychique des hommes. Les dommages qui en résultent peuvent être:

 Les dommages de nature nerveuse: des troubles de la personnalité et des craintes. Par l’influence de la secte, les hommes obtiennent des troubles névrotiques, qui n’arrivent pas encore aux aliénations mentales. Ils deviennent nerveux, s’isolent de la société, des amis et de la famille, ils ont des conflits avec l’entourage au sujet religieux et d’autres. Ils n’accordent le temps libre qu’à cette secte et à la littérature sur elle.

Des aliénations mentales: Les prêcheurs des sectes commentent de telles manifestations comme «un cadeau de Dieu», «l’influence de l’énergie cosmique» etc.: certains sectaires obtiennent des maladies mentales non seulement à cause d’adhérer à la secte donnée, mais aussi à cause des punitions reçues dans le cercle de celle-ci.

Les sectes totalitaires représentent des dangers aux 4 niveaux.

Au niveau de l’individu: On prie l’homme de sa liberté et l’exploitent. On détruit la vie des hommes et ruinent leurs destinés, on cause du mal physique, psychologique et mental.

Au niveau de la famille: Chaque secte destructive représente une «famille» particulière et vise à remplacer la vraie famille de l’homme,  décomposer les liens familials de l’individu. La séparation de famille est la partie inséparable de la secte destructive.

Au niveau de la société: Les sectes destructives visent à désunir la société, à disloquer les ressources humaines et financières. Les sectes pareilles ne créent  rien en soi et visent à se libérer des gens, qui ont déjà tout donné à la secte donnée.

Au niveau d’Etat: Chaque secte est aussi un nouvel «Etat» à l’intérieur de l’Etat qui vit avec ses propres règles et ses lois, avec ses traditions et ses croyances, donc elle vise à détruire tout ce qui s’oppose à ses règles intérieures.

Les gens s’adonnant facilement au prosélytisme et étant sous l’influence des groupes sectaires, ont certaines complexes psychologiques, telles que: faible auto-appréciation, sensation de l’injustice sociale, sensation d’isolation et d’aliénation du public, désir impétueux (normalement insatisfait) de s’unir ou d’appartenir à un groupe. Ce sont les gens ayant un bas niveau d’éducation et vivant dans les difficiles conditions sociales, qui font facilement partie du mouvement sectaire.

L’adhésion à la secte est une influence des 2 forces mutuelles: une tactique par laquelle les gens sont recrutés et dirigés, et la vulnérabilité personnelle d’un individu. Les gens qui s’occupent de recrutement des hommes dans les sectes, sont experts dans leur travail et peuvent se profiter de la situation difficile de la vie ou de la vulnérabilité psychologique et sociale. Ce sont surtout les étudiants, les vieux, les adolescents en période de transition, tout homme en stresse, les réfugiés, les chômeurs qui deviennent sectaires.

Lors de l’analyse des sectes, les spécialistes découvrent dans leurs rites des éléments des stratagèmes psychologiques, de transe et de l’extase, qui, d’une part sont expliqués par le dévouement envers le culte préféré, mais d’autre part, ils contribuent aux manifestations de fanatisme ou de comportement extrême, qui menacent d’une façon ou d’une autre la famille et la société (remarquons que dans les religions traditionnelles de telles manifestations sont considérées comme des crimes et deviennent l’objet de blâme).

Essayons de rédiger les dommages que les sectes peuvent causer à la famille, ce sont: la destruction de la famille, l’émergence des orphelins sociaux (les enfants quittés par les parents sectaires), l’abandon des parents âgés sans surveillance par les enfants adhérés à la secte, l’engagement de ses proches  par un membre sectaire de la famille dans la secte, violence physique et psychologique, qui, d’après les motifs religieux, le sectaire réalise dans la faille, surtout envers les enfants.

Les mouvements sectaires prennent un grand élan à cause des lacunes législatives, des problèmes éducatifs et sociaux qui existent dans le pays. Par conséquent, pour se libérer des sectes premièrement il faut résoudre les problèmes suivants:

Dans la loi de la République d’Arménie sur «La liberté de conscience et sur les organisations religieuses», il faut donner une définition claire des sectes, interdire la prêche surtout par l’influence psychique et psychologique, selon la circonstance que «la liberté de la conscience et de la religion» n’est pas un droit absolu, c’est-à-dire, dans certains cas on peut appliquerdes restrictions envers eux, donner des formules claires sur ces restrictions. Il faut aussi faire attention sur l’éducation religieuse et sur la compétence. Par exemple, en parallèle avec la leçon «Histoire de l’église arménienne» enseignée dans les écoles, passer aussi d’autres cours sur la religion et les sectes. Faire la même chose dans les collèges, les universités et les orphelinats, car les jeunes sont considérés le groupe le plus vulnérable. Il faut élever le degré de la compétence de la société, qui doit être d’abord contribué par l’Église apostolique arménienne en réalisant de différents évènements informatifs sur les dommages résultant des sectes, ainsi que les événements dirigés vers l’engagement de la société dans la vie de l’église apostolique.


  1. Информационно-консультационный центр при Соборе Святого Александра Невского. Краткий справочник «Религии и секты современной России», Новосибирск,1997 год.
  2. Куликов И. «Новые организации России деструктивного, оккультного и неоязыческого характера», Москва, 1999 год.
  3. Миссионерский Отдел Московского Патриархата Русской Православной Церкви. Справочник «Новые религиозные организации России деструктивного и оккультного характера», Белгород, 2000 год
  4. Материалы международной конференции. «Тоталитарные секты и демократическое государство», Новосибирск., 2005 год.
  5. Prenez-garde, c’est une secte, un prosélytisme: la destruction nationale et le business politique http://www.avangard.am/?page=news&cal_date=25_3_2011&news_id=623#.WOVUvNLyjIU .
  6. De quoi s’occupent-ils, La parole de la vie, les Mormons et d’autres sectes dans notre pays http://axandneridem.do.am/news/incho_v_en_zbaghvowm_kyanqi_xosq_mormonnery’_mnacyal_aghandnery’_mer_erkrowm/2012-05-13-34.
  7. La secte, http://www.armenianreligion.am/am/Encyclopedia_aghand
  8. Les sectes totalitaires, http://holytrinity.am/posts/view/381


[i]«État islamique», «EIIL» ou «ISIS», un groupement islamique extrême qui fonctionne dans les territoires de la République d’Irak et de la République arabe syrienne, formé autour de l’idéologie extrémiste musulmane.

[ii]http://www.parliament.am/legislation.php?sel=show&ID=2041&lang=arm

[iii]http://gov.am/u_files/file/kron/Tsutsak2-%20herakhos%20gov.pdf


Auteur: Narine Khachatryan. © Tous droits réservés.

Traduit par Lilit Khalatyan.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here