Le CJAA a 1 an…

Le 6 juin 2017, à «Loft», le centre d’auto-développement, a eu lieu la manifestation dédiée au 1er anniversaire du CJAA, à laquelle étaient présents les membres actuels du CJAA, ainsi que les ex-membres, les impétrants de différents projets réalisés par l’organisation et d’autres hôtes. Pendant la manifestation on a résumé l’activité de l’organisation, on a présenté les projets à venir, le plan et la stratégie de l’année courante, ainsi que de nouvelles perspectives de la collaboration.
En parlant des changements et des acquisitions pendant cette année le président du CJAA, Areg Kochinyan et la vice-présidente Anna Khachyan ont attaché de l’importance au passage du travail bénévole sur contrat.
L’année était importante aussi par l’intérêt croissant envers CJAA parmi les jeunes, cela témoigne les résultats enregistres par l’école du développement des capacités analytiques, les résultats de la première génération de #LiveTalks. Parmi les acquisitions on peut noter aussi la collaboration de partenariat avec des diverses organisations et les projets communs réalisés avec eux. On a parlé aussi de divers projets analytiques préparés jusqu’à aujourd’hui, dont le nombre est plus que 150, et on a prêté une attention particulière sur le fait que le centre continue à rechercher la stratégie pour améliorer les travaux analytiques qualitativement et pour assurer leur tendance variée.
Les invités du premier anniversaire du CJAA ont partagé leurs impressions. Azatuhi Khachatryan, jointe récemment au CJAA comme traductrice, avait pris connaissance du CJAA et de son activité grâce au LiveTalks, elle a participé au projet et elle a décidé de devenir membre du CJAA. En parlant du CJAA, elle a accordé de l’importance à la disposition des membres du CJAA pour leur mission, à leur zèle et à leurs exigences, à la bonne volonté de discuter chaque opinion et chaque point de vue, à la présence des spécialistes intelligents et créatifs.
Et la directrice du department des traducteurs, Mariné Ohanjanian a commencé son volontariat au CJAA depuis janvier du 2015 comme traductrice, ensuite elle a été nommeé comme rédactrice. Depuis octobre 2016 elle dirige le department des traducteurs du CJAA. Le premier motif de l’adhésion à l’organisation était le développement de cette sphère par le moyen des traductions des texts compliqués. Quand même, le CJAA a été aussi comme un moyen des connaissances grâce aux analyses divers. Outre l’information, grâce au CJAA elle a fait des amis, qui sont déjà devenus chers, ce qui est le plus important selon elle. Elle note, que «l’ambiance de l’organisation est un alliage de l’amical et du professionnel, de l’utile et de l’agréable, mais que l’axe de sa solidité est le respect de l’opinion d’autrui, la tolérance et l’amitié. Le CJAA ressemble à une école particulière et paradoxale, où chacun s’instruit hors du CJAA et y introduit son instruction et son expérience.
La circonstance de plateforme éducative du centre a noté aussi l’analyste Narek Muradyan attachant de l’importance à la liberté de poser son oppinion, la possibilté de le discuter et de rectifier délibéré. D’après l’analyste quand coéqupiers apprennent et enseignent les uns des autres on comprend que le temps disposé au CJAA est efficace.
Pendant la manifestation les membres du CJAA partageaient leur expérience de l’année passée et leurs attentes du CJAA pendant son activité à venir.
Et le CJAA assure que ces attentes se réaliseront bientôt par de nouveaux projets et manifestations. Et en les attendant…
Osez penser…

Loading image... Loading image... Loading image... Loading image... Loading image... Loading image... Loading image...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here