#LiveTalks2

Les 15, 16, 23 et 24 septembre dans le club « Hodvats 3 », CJAA (Centre des jeunes analystes d’Arménie) a organisé une série de discussions intitulée « Le discours des générations sur la politique étrangère de l’Arménie », consacrée au 26ème anniversaire de l’indépendance. Ce programme organisé dans le cadre du projet #LiveTalks avait pour objectif de sensibiliser la jeunesse à la politique étrangère de l’Arménie, d’assurer l’échange de points de vue entre l’ancienne et la nouvelle génération.

Les sujets des conférences de 4 jours étaient :

  • La formation du vecteur de la politique étrangère de la République d’Arménie, les relations de l’Arménie avec les États-Unis et la Russie,
  • La question d’Artsakh dans le contexte de la politique étrangère de la République d’Arménie,
  • L’orientation de la politique étrangère de l’Arménie dans le contexte des structures d’intégration régionale : Arménie-UE, Arménie-UEEA,
  • L’Arménie et la région.

Les analystes du CJAA, ainsi que d’autres spécialistes de renom, des ambassadeurs et des experts, en particulier, le chef du Département de la politique mondiale et des relations internationales de l’Université arméno-russe (slave), ancien ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d’Arménie Arman Navasardyan, le directeur du Centre arménien d’études nationales et internationales, politologue Manvel Sargsyan, le président du CJAA, historien-politologue Areg Kochinyan, analyste, historien du CJAA Gor Madoyan, le responsable du centre analytique « Modus Vivendi », ancien ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d’Arménie Ara Papyan, l’analyste associé du CJAA Nzhdeh Hovsepyan, le président de l’Institut arménien pour les affaires internationales et de sécurité, politologue Styopa Safaryan, le chef du programme du partenariat oriental de l’AEGEE/Association des États Généraux des Étudiants de l’Europe, président de l’ONG AEGEE-Lille Marlène René, le directeur exécutif de l’ONG AEGEE-Erevan, chercheur au Centre d’études européennes de l’Université d’Etat D’Arménie Armenak Minasyants, le président du Centre analytique sur la mondialisation et la coopération régionale, politologue Stépan Grigoryan, le chef du Centre de recherche politique de la Fondation éducative scientifique « Noravank », expert principal Karen Véranyan, l’iranologue Artyom Tonoyan, l’analyste, économiste du CJAA Narek Muradyan.

Les conférences ont été suivies par une session questions-réponses.

Les participants ont partagé leurs impressions sur le programme en soulignant l’importance du fait qu’ils ont eu l’opportunité d’obtenir les réponses de leurs questions de première main. En particulier, l’un des participants, Arthur Adamyan qui a été informé de l’opportunité par la page Facebook du CJAA, a décidé de participer au programme, mentionnant que le CJAA avait créé une bonne occasion pour les jeunes de se familiariser avec les opinions des experts et d’analystes qui ont une énorme influence sur la politique étrangère de la République d’Arménie, poser leurs questions aux orateurs sur ce sujet et obtenir des réponses exhaustives. Selon lui, le certificat délivré par le CJAA est très impératif.

Les orateurs du programme ont attiré l’attention sur le fait que la jeune génération s’intéresse aux sujets comme la formation de l’État et les bases de la politique étrangère de la République d’Arménie, la question d’Artsakh dans le contexte de la politique étrangère de la République d’Arménie, les relations de l’Arménie avec les pays voisins, la Russie, les États-Unis, l’UE, l’UEEA etc.

Comme d’habitude, le programme était organisé à titre gratuit. Il a permis aux jeunes de se familiariser avec les positions professionnelles des intervenants expérimentés, d’obtenir les réponses aux questions qui les intéressent et d’étudier à fond les changements que la politique étrangère de l’Arménie a connu pendant ces 26 ans d’indépendance.

Tous les participants de ce programme de 4 jours ont reçu des certificats.

Le programme a été couvert par un grand nombre de médias.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here