Les dépensesréelles de l’étudiant

Pour devenirunétudiantilestnécessaire de passer quelquesétapes: étudier, réussir les examens, entrer à l’université et à la facultépréférées. Ce n’est que la première étape pour devenirunétudiant. N’oublions pas qu’ilfaut payer les frais de scolarité à temps (sivousn’êtes pas dans le système de l’enseignementgratuit). Malgrécela, il y a des dépenses qui sontobligatoires pour tous les étudiants, par exemple les frais de route, les frais pour acheterou copier le livre recommandé par le professeur, pour manger à la cantine etc. Enréalitéil y a un petit nombre des gens qui comptentcombiend’argentilsdépendentchaquemoisoùannée, par exemple pour utiliser le transport. Mais le fait est que cen’est pas une petite sommed’uneannée. Essayons de découvrirapproximativementcombien on dépense pour êtreétudiant.

Á propos des étudiantsentrés à l’université

Commençons par l’image des candidats des années 2017-2018. Selon les donnéespubliées par le centred’évaluationet de test, 9559 candidatsontadresséunerequête pour assister aux examenscommuns de 2017. 1312 étudiantsentrés à l’universitéétudierontgratuitement, 6954 étudiantspayeront.1293 candidatsn’ont pas réussi.Comparons les donnéessusmentionnées à celles de 2016 pour comprendrecesdonnéessont-elles positives ounégatives? Ainsi le nombre total des candidats de l’annéedernièreest 13941 qui estaugmenté par 4382 par rapport aux données de 2017. En 2016 le nombre des étudiantsentrés à l’universitéest 9520, ce qui est plus par 1254 candidats par rapport au résultat de cetteannée. Ilestintéressant que cetteannéetousceux qui ontobtenu les notes mauvaisessontentrés à l’universitéce qui peutaboutir à la baisse de la qualitéd’étudiant. Cetteréduction du nombre des candidats pendant uneannéedépend de quelquesfacteurs, tels que la grandequalitéd’émigration[i], le taux bas de natalité, les revenusinsuffisants des ménagères pour payer les frais de scolarité de l’enfant etc. Le nombre des étudiants des régions compose 15,4 % des étudiantsentrés à l’universitéen 2016-2017.

Sur l’un des réseauxsociaux nous avons fait uneenquête pour comprendreapproximativementcombiend’argentdépensent les étudiants de l’Arménie pour le transport, la cantine, la copieet la location de l’appartement. 353 étudiants plus de vingtuniversitésd’État et non d’Étatontassisté à cetteenquête, au cours de laquelleilsontmentionné les moyennesdépenses de mois du transport, de la cantine, de la copie et de la location de l’appartement. Les résultats de l’enquêteseront présentés ci-dessousselon les sections.

Transport

La résidenceprès de l’universitéest un rêve pour beaucoup d’étudiants, car iln’est pas trèsagréabled’utiliser les taxis enstationnement et les autobus, qui sontsurchargés le matin. La plupart des universités se trouve à Erevan, voilà pourquoi le problème du transport et de localitédevient plus grand. De plus l’utilisation du transport demandecertainesdépenses. Les étudiantsn’ont pas habituellement beaucoup d’argent.Comprenant tout cela les gouvernements de différents pays essaient de soutenir les futursspécialistes de leur pays, leurdonnant les bourses d’études, définissant des privilègesdanscertainsdomaines. Par exempleenPologne les étudiantspaient la moitié des frais de transport public, tandisqu’aux Pays-Bas les étudiantscréentun abonnement des vacances, grâce à lequel on utilisegratuitement le transport pendant les vacances, maisd’autresjours on paie 40% du prix. EnRussie on donne des privilègesconsidérables aux étudiants de l’enseignementpour l’utilisation du transport. Si à Moscouuncitoyendoit payer 2000 (pour prendre le métro un mois sans restriction, l’étudiantpayera 380). Les privilègessontdisponiblesaussiencas de l’utilisationd’autresmoyens de transport. Le nombre de ces pays est grand, maisnotrepaye, l’Arménie ne donne pas cettepossibilité aux étudiants. Á Erevan le prix de transport public est 100 drams. Mais beaucoup d’étudiantssontobligésd’utiliserdeux transports pour arriver à l’universitéet à la maison, ce qui augmenteconsidérablement la dépense. De nombreuxétudiants qui vont à l’université des autresrégions, paient plus d’argent pour le transport.Unsondagerévèle que l’étudiantdépense de moinsenmoyenne 11 600 drams (24 $[ii]) pour le transport. La plupart des sondés, environ 18 % ontrépondu, qu’ilsdépensent de mois environ 5000 drams pour l’utilisation de transport. En tenant compte de cerésultat on peut dire que l’étudiant a le besoin 104 400 drams (218 $) enmoyenne au coursd’uneannéescolaire. Malgrécela, enArménieil y a quelquesprivilèges pour les étudiants: tels que les itinérairesgratuits de Erevan-Abovyan, Erevan-Charentsavan qui sont pour faire parvenir les étudiants. Maisenpréférant les alternatives payantesun petit nombred’étudiantsutilisecesitinéraires. Un des causes estcequ’au lieu des étudiants le transport estplein de citoyens qui se dépêchentd’aller au travail, les moyens de transport ne sont pas en bon état et beaucoup d’étudiants ne veulent pas l’utiliser.

Cantine

Cantineestunepartieimportante de la vie étudiante. La plupart des étudiantspréfèrent de manger aux cantinesprès de l’université. Selon le sondageseulement 1.1 % des participants ne va pas à la cantine. Dans de nombreux pays il y a des réseauxd’alimentationprès de l’université et on les nomme«étudiants». Le prix d’alimentest plus abordableici. Par exempleenRépubliquetchèqueil y a des cartesd’étudiantsspéciales qui peuventtransférer et au résultat le prix de la cantine se réduit par 50 %. Pour la nutrition normaledans les cantinesuniversitaires de l’Arménieestnécessaireenmoyenne 500-600 drams. Selon les réponses de sondagel’étudiantarméniendépenseenmoyenne 9800 drams (20$) de mois, au coursd’uneannéescolaireenmoyenne 88200 drams (184$). La plupart des sondés, 16 % ontréponduqu’ilsdépensent 10000 drams de mois.

Copie

Ilest impossible d’imaginer la vie étudiantedans le processus de la copie. Aujourd’hui on n’a pas le besoin de copier, car on peutgarderl’informationdansl’ordinateur, maisungrouped’étudiantspréfère copier les informationsnécessaires. La copiecoûte 10 drams par page, mais le prix peutflotter entre 6 et 8 drams dans les centres de copies près de l’université. La plupart des sondés, 17,3 % ontréponduqu’ilsdépensent de mois 5000 drams pour la copie. Enrésumant les données nous pouvons dire que les étudiantsdépensentenmoyenne 5560 drams (12$) de mois pour la copieet pendant uneannéescolaire 50040 (104$) drams.

Location d’un appartement

Comme nous avonsmentionné beaucoup d’étudiantsviennentd’autresrégionsetvilles. Encecas on n’a pas seulement le problème du transport, maiscelui de location. Quelquesétudiantshabitent chez leursprochesmais la majoritéestobligée de prendreen location un appartement. Particulièrement on préfère de louerdansunepartie non centrale de la villeoù les prix sont bas.Dans les foyers pour étudiants le loyerestpeucher, mais les étudiantsarménienspréfèrent de louer un appartement. Il y a plusieurs causes pour celadès les conditions défavorables et l’envie de ne pas vivre avec les étrangers. Par exempleenRussiel’étudiant qui habite le foyer pour étudiantalloue 5 % de sa bourse pour le logement et les dépensescommunales.[iii]

En revenant sur notresondage nous pouvons dire que 23 % des sondéslouentunappartement. La plupart des locataires de l’appartement, 15,3% paient 30 000 drams[iv].

Enrésumant les réponses nous sommesvenus à la conclusion que l’argentnécessaire pour la location d’un appartement de moisest de 50800 drams (106$) enmoyenne et pendant uneannéescolaireest de 457 200 drams (952$). L’étudiant a le besoinenmoyenne de 77 760 (162$) drams de mois pour utiliser le transport, la cantine, la copieet pour louer un appartement et pendant uneannéescolaire on dépense 699 840 drams (1458$).La location présenteunepartieconsidérable de cet argent. Tous les étudiants qui ne prennent pas en location unappartementdépensent environ 242 640 drams (505$) d’uneannée. La bourse étudianteenArménieest 5000 drams pour les étudiants de l’enseignementgratuit, il y a aussi la bourse d’excellence. Bien sûrl’étudiantpourra à peinedéfrayer les frais du transport ou de la copie avec cet argent. Mais la vie étudiante ne se termine pas seulement par cesquatrefrais. Les étudiantsachètent des vêtements, visitent les lieux de divertissement, les étudiants qui prennenten location unappartementpaient la taxecommunale.

Ilfautajouter les frais de scolarité. Pendant les années 2017-2018 on ne remarque pas les changementsimportantsconcernant les frais de scolarité.Les fraisflottent entre 260 000-1 million de dram.Selon ONS le salaire nominal moyenest 190 397 drams de janvier de 2017 à juillet. Bien sûrilest difficile de défrayer les frais de scolarité et d’autres, s’iln’y a qu’unseulemployé à la maison. Engénérall’argentdépensé pendant les annéesd’étudesest un investissement pour l’avenir. Si l’étudiantpeut travail ler par sa profession après les études, celasignifie que l’investissementestréussi.MaisenArménie le renvoi des dépenses des annéesd’étudesesttrès difficile, car un petit groupe des étudiantspeuventtravailler par leur profession.

Que devrait-on faire pour les étudiantsarméniens?

EnArménie on utilise les moyens pour aider les étudiants: les banquesontcommencé à donner des créditsétudiants à conditions spéciales, il y a de plusieursconcours pour les bourses qui compensententièrementoupartiellement les frais de scolarité des excellentsétudiants, il y a quelquescompagniesaériennes qui ont les rabaisspéciaux pour les étudiants, certainsbanques (HSBC, Converse bank) accordent la carte ISIC qui donne beaucoup de possibilités à l’étudiantarménienen Europe. On essaie de faire attention à la vie culturelle des enfants, particulièrement les prix des billets de muséesontmoinschers pour les étudiants, dansquelquesuniversités on offregratuitement des billets des événementsculturels etc. En tenant compte que les étudiantssontl’un des groupesfinancièrementvulnérables de la sociétéet les chiffressusmentionnésmontrent que l’étudiantn’a pas assezd’argent pour étudier et pour défrayer les frais du jour, ilest important qu’on commence à faire attention à l’étudiantenArménie. La qualité et l’efficacité de l’éducationprofessionnelleseront plus avantageuses, si la carte étudiantedonnequelquesprivilèges à son maître: par exemple pour l’utilisation du transport, de différents cafés, des bibliothèques, des musées, des agencestouristiques, des compagniesd’assurance et pour la participation des trainings payants.[v] EnArménie les fonctionnairesmentionneplusieursfoisl’économie«basée sur la connaissance» et «la sociétéintelligente». Pour aboutir à celailestnécessaire de faire certainschangements: ilfaut donner des garantiessociales aux étudiants du systèmed’enseignementsupérieur, par exemple. Ilest important d’améliorer le statut de l’étudiantdans la société et de faire touspossibles pour que l’étudiant se sente protégé. Pour cela nous proposons de faire les changementssuivants:

  1. Créerune carte étudiante de l’État qui donnera la possibilité aux étudiants de se servir de transport, de bibliothèques, de librairies, de magasins de vêtementsetd’aliments à des conditions avantageuses.
  2. Améliorer les conditions des foyers pour étudiants, pour qu’ilscommencent à servirleur but.
  3. Améliorer les conditions des itinérairesgratuitsétudiants, augmenter leurnombreetélargir la géographie, augmenter le nombre des itinéraires pour les étudiants des classes de seconde tour.

 


[i][i]http://www.aniarc.am/2017/06/28/migration-2017-january-march/

[ii]Le montantaétécalculéselon le change dram-dollar de 15.09.2017.

[iii]La bourse minimale des étudiantsest de 1342 ₽ (11 000 drams) enRussie, maisgrâce à bonne progression ellepeutatteindre 6000 ₽ ou 49 200 drams (le change de roubleselon 14.09.17).

 [iv]Ilfauttenircompte de fait que chaquesondé a écrit le montantqu’il a payé, ce qui pourraêtreunepartie du loyer, si la maisonestlouée par quelquespersonnes.

 [v]Dans le monde entierilexisteune carte internationaleétudiante: c’est ISIC, qui donne à l’étudiant les privilèges de se servir de certains services dans 130 pays.


Auteur: Anna Minasaryan. © Tous droits réservés.

Traduit par LilitHarutyunyan.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here